Médiateur au PIMMS de Dijon de 2015 à 2018, Mohand est devenu contrôleur à la SNCF TER Bourgogne-Franche-Comté, partenaire du PIMMS de Dijon.
  • Comment as-tu connu le PIMMS de Dijon à tes débuts ?
    J’ai connu le PIMMS de Dijon à travers la Mission Locale de Dijon en 2015. On m’a proposé d’être médiateur transport, avec un emploi avenir (l’équivalent d’un contrat jeune).

  • Qu’as-tu le plus apprécié dans ton métier de médiateur transport ?

Ce qui m’a le plus plu était le contact avec les gens et le fait d’être en extérieur. On ne fait jamais la même chose, chaque jour, le contact avec le client est différent. Un des aspects que j’ai aussi le plus apprécié était le travail en équipe.

  • Quelles compétences en médiation t’aident en tant que contrôleur SNCF ?

Les compétences acquises pendant ces 3 ans en tant que médiateur transport me sont très utiles notamment dans le contact client. Être médiateur m’a appris le sens du service et à comprendre l’importance de la médiation dans mon métier actuel. Cela m’a aussi beaucoup aidé pour la prise de parole en public et oser aller à la rencontre des gens.

La compétence la plus utile : savoir trouver un compromis pour certaine situation. Par exemple, si un monsieur n’a pas de billet et ne peut pas le payer, j’adapterais mon discours en lui proposant des solutions, tout en appliquant les nouvelles règles de régularisation mises en place récemment par la SNCF et la Région Bourgogne-Franche-Comté.

  • Des points communs entre les deux métiers ?

Oui il y a des similitudes, il s’agit de deux métiers dans les transports, il y a beaucoup de contact avec les gens, de service et d’information rendus aux clients. Mais je remarque également des différences entre ces deux métiers, il y a moins de situations où je dois gérer des conflits entre clients, alors qu’en tant que médiateur, j’y étais souvent confronté.

Ces deux métiers sont selon moi complémentaires, la médiation c’est de la prévention, elle intervient plus en amont.

  • Qu’est-ce que t’a apporté ton passage au PIMMS de Dijon ?

Mon passage au PIMMS de Dijon m’a permis de mieux me connaître et de savoir ce que je veux faire. Travailler par binôme m’a aussi appris à avoir le sens de l’équipe et de la bienveillance.

Le PIMMS de Dijon a été pour moi un vrai tremplin professionnel, à ma sortie, j’ai pu avoir un premier pied à la SNCF. On m’a donné toutes les clés pour réussir, vu que j’étais dans les trains en contact avec les gens du métier. De précieux conseils pour postuler m’ont été donnés pour avoir toutes mes chances en candidatant.

Je pense qu’être médiateur transport est une bonne préparation au métier de contrôleur, cela m’a appris à pouvoir gérer les situations difficiles et les conflits. Être médiateur m’a apporté un certain recul et une autre vision de ce que doit être le contact client. Actuellement, je suis le seul contrôleur SNCF en BFC à être un ancien médiateur.

  • Un mot pour la fin ?

Je remercie toutes les personnes que j’ai côtoyées lors de ces 3 ans : mes collègues médiateurs transport, polyvalents et animateurs en eau et énergie jusqu’à la Direction et les administrateurs.

Catégories : Actualités