MÉDIATRICE SOCIALE TRANSPORT – PIMMS MÉDIATION DIJON

portrait de Romane Canzian, ancienne médiatrice sociale transport chez Pimms Médiation Dijon

Romane CANZIAN

Médiatrice sociale transport pendant dix mois

« Ce qu’il faut chercher, c’est rétablir le lien social avec les personnes et qu’elles repartent avec un sourire. »

  • Comment as-tu connu Pimms Médiation Dijon ?

En cherchant sur internet. J’ai trouvé le site de Pimms Médiation Dijon, j’ai lu les témoignages des précédents médiateurs pour voir comment ça se passait et j’ai pris contact avec Pôle Emploi ensuite. J’avais aussi vu des médiateurs sur le terrain, sans savoir exactement quel était leur rôle.

  • Quelles étaient tes attentes en rejoignant Pimms Médiation Dijon ?

Je voulais découvrir entièrement le métier de médiatrice : les qualités nécessaires, comment gérer un conflit, comment trouver des solutions pour les usagers dans un tram ou dans un bus… Je cherchais une expérience qui se concentrait sur le contact humain.

  • Connaissais-tu la médiation sociale avant de travailler chez Pimms Médiation ?

J’en avais entendu parler dans le domaine juridique plutôt, pour régler les problèmes familiaux par exemple. Aussi dans les banlieues en région parisienne : j’avais déjà vu des reportages sur les médiateurs de rue et de quartier qui cherchent à renouer le lien avec les jeunes, etc.

  • Et aujourd’hui, si tu devais résumer ton travail de médiatrice en quelques phrases, que dirais-tu ?

Je dirais que c’est rencontrer un public varié, mais aussi être à l’écoute des personnes et savoir être neutre. Même si on n’est pas forcément d’accord, il faut rester impartial. L’essentiel c’est de montrer ce qui est accessible aux personnes lorsqu’elles ont besoin de gérer une incompréhension. C’est montrer aux gens qu’il existe un service pour les aider dans leurs questionnements.

  • Qu’est-ce que tu apprécies le plus dans ton quotidien de médiatrice sociale transport ?

Je pense que ce serait faire des rencontres insolites sur le terrain. Mais aussi connaître la ville de Dijon, ses différents services et le réseau Divia. Donc au final, c’est la découverte que j’apprécie beaucoup.

  • Quels sont tes projets pour la suite ?

Je souhaite devenir éducatrice spécialisée. Mon expérience chez Pimms Médiation a été un atout pour la réussite de mon concours à l’IRTESS (Institut Régional Supérieur du Travail Éducatif et Social). J’intègre une formation d’éducation spécialisée à la rentrée.

  • Par rapport à ce projet, qu’est-ce que ton passage chez Pimms Médiation t’a apporté ?

Ce passage chez Pimms Médiation m’a surtout permis de découvrir les différentes structures du social. Grâce à des échanges avec des usagers dans les transports, mais aussi avec les médiateurs de quartier d’AGDM, ou encore d’autres professionnels du social qui sont sur le terrain, comme France Terre d’Asile.

  • Un petit conseil pour les prochains médiateurs qui rejoindront Pimms Médiation Dijon ?

Je dirais garder le sourire. Même à travers le masque, ça se voit ! Et être jovial, ne pas prendre les réflexions à cœur. Si une personne ne veut pas qu’on l’aide, ce n’est pas grave, d’autres en ont besoin et seront reconnaissantes. Ce qu’il faut chercher, c’est rétablir le lien social avec les personnes et qu’elles repartent avec un sourire.

Catégories : Actualités

0 commentaire

Laisser un commentaire

Avatar placeholder

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.